L’Exécution du traître à la patrie Ernst S.

Richard Dindo
Suisse, 99 min

Le soldat Ernst S. a été l’un des dix-sept «  traîtres » fusillés durant la Seconde Guerre mondiale en Suisse ; il était accusé de collaborationnisme, ayant dérobé des armes pour les vendre à l’Allemagne. Très controversé à sa sortie, ce film, fait le livre du journaliste Niklaus Meienberg, compose une biographie minutieuse de son personnage et à travers elle questionne l’hypocrisie d’un pays.

Le soldat Ernst S. a été le premier des dix-sept « traîtres » fusillés durant la Seconde Guerre mondiale en Suisse ; il était accusé de collaborationnisme, pour avoir dérobé et par la suite vendu des armes à l'Allemagne. Très controversé à sa sortie (entre autres parce qu'il avait été soutenu financièrement par la Confédération suisse), ce film, réalisé d'après un ouvrage du journaliste Niklaus Meienberg, compose à l'aide de témoignages une biographie minutieuse de son personnage central. Au parcours de vie de l'homme, ponctué de déconvenues de l'homme, s'entremêle ainsi une réécriture de l'histoire, qui permet dans un même mouvement de questionner l'hypocrisie d'une société qui croit échapper à sa mauvaise conscience grâce à des boucs émissaires et à l'ombre d'une justice de classe. Dindo et son complice – qui n'obtiendront pas de prime à la qualité pour le film en dépit de ses qualités esthétiques reconnues – dénoncent une collaboration à échelle largement plus importante et dramatique que celle de Ernst S. Deux portraits en creux, sans compromis ; celui d'un homme absent et celui d'un pays.

Durée
99 min
Année
1976
Pays
Suisse
Section
Maître du Réel
Langue
français
Production
Richard Dindo

Maître du Réel

→ Tous les films