The Anabasis of May and Fusako Shigenobu, Masao Adachi, and 27 years without Images

L'anabase de May et Fusako Shigenobu, Masao Adachi, et 27 années sans images

Eric Baudelaire
France, 66 min

Scénariste pour des réalisateurs comme Nagisa Oshima ou Kōji Wakamatsu, Masao Adachi fut un militant d’extrême gauche profondément engagé. Il décida de rejoindre la célèbre Armée rouge japonaise après s’être rendu au Liban pour la rencontrer. Arrêté en 2001, il a été contraint de rentrer au Japon. Le réalisateur Eric Baudelaire dévoile un des secrets les mieux gardés de la société et du cinéma japonais.

Masao Adachi, né le 13 mai 1939 dans la préfecture de Fukuoka, a fait partie de l’avant-garde de la nouvelle vague du cinéma japonais, dans les années 1960. Scénariste pour des réalisateurs comme Nagisa Oshima ou Kōji Wakamatsu, il était aussi un militant d’extrême gauche profondément engagé. Après s’être rendu au Liban avec Oshima et Wakamatsu pour y rencontrer des militants de l’Armée rouge japonaise, il décida de rejoindre le groupe terroriste. Il a passé près de 28 ans au Liban, puis s’est fait arrêter en septembre 2001 pour falsification de passeport. Le réalisateur français Eric Baudelaire montre la vie d’un cinéaste qui a vécu 27 ans sans images. Armé d’une caméra 8 mm, il part au Liban filmer les lieux où Masao Adachi a vécu avec l’Armée rouge japonaise. L’histoire de May, la fille de Masao Adachi et de Fusako Shigenobu, la cheffe du groupe armé, reprend vie sous le grain des images de Baudelaire, qui la replace dans le contexte des bouleversements politiques du XXe siècle, après presque 30 ans d’oubli. 

GIONA A. NAZZARO

Traduction BMP Translations

Durée
66 min
Année
2011
Pays
France
Section
Doc Alliance
Langues
anglais, japonais, français
Sous-titres
français
Production
Eric Baudelaire

Doc Alliance

→ Tous les films