Giovanni Giommi
Allemagne, Royaume-Uni, 82 min

L'îlot de Banishanta, situé dans la baie du Bengale au sud du Bangladesh, abrite une soixantaine de prostituées. Mais ce minuscule bout de terre sera bientôt submergé par les flots en raison du dérèglement du climat. A travers le combat de Razia, Khadija et Shephalie, Giovanni Giommi dresse le portrait étonnant de celles qui seront sans doute les premières véritables « réfugiées climatiques » au monde.

L'îlot de Banishanta, situé dans la baie du Bengale au sud du Bangladesh, abrite une soixantaine de prostituées. Une séquence impressionnante de Bad Weather montre un débarquement d'hommes littéralement harponnés par les femmes qui négocient leurs faveurs ou poursuivent violemment les clients indélicats. Mais cette scène tragi-comique qui révèle la dureté de la vie sur ce minuscule bout de terre, s'inscrit dans un drame plus large : un travelling aérien montre la menace implacable qui engloutira bientôt ce « lieu de perdition ». Car les résidentes de Banishanta, frappées comme à Sodome – bien que ce soit les activités humaines et non la colère divine qui soient en cause dans ce cas précis – sont en train de devenir les premières véritables « réfugiées climatiques » du monde. L'île, qui essuie déjà un nombre croissant de cyclones et d'inondations, devrait à terme disparaître sous les eaux en raison du réchauffement du climat. En filmant sans commentaires le combat quotidien de Razia, Khadija et Shephalie, Giovanni Giommi donne chair et voix aux futures victimes de la catastrophe programmée qui menace les pays du Sud de la planète.

Emmanuel Chicon

Bande-annonce

Durée
82 min
Année
2011
Pays
Allemagne, Royaume-Uni
Sections
EURODOC
Séances Spéciales
Langue
bengali
Sous-titre
anglais
Production
Heino DeckertCarlotta MastrojanniBrian Hill
Contact de vente
Heino Deckertinfo@deckert-distribution.com+49341 2156638

Séances Spéciales

→ Tous les films