Raphaël Holzer
Suisse, 68 min
Première mondiale

Alors qu’il débute le tournage du portrait de son père, le cinéaste fait l’objet d’une filature. Eric, lui-même détective, décide de mener l’enquête avec son fils. Cet événement imprévu conduit à un but commun, rapprochant ainsi les deux hommes. Le jeu de piste devient alors le lieu d’une transmission touchante, où les souvenirs du père remontent peu à peu à la surface.

Désireux de faire le portrait de son père, Raphaël Holzer semble pour-tant faire l’objet d’une filature. Eric, détective de profession, convainc son fils de mener l’enquête ensemble. Le projet du film se voyant détourné, le portrait se dessine dès lors à travers ce jeu de piste. Privé se partage entre un temps d’action, des virées en voiture pour conduire l’enquête, et un temps de réflexion, qui prend lieu au domicile, où s’exécute le plan de bataille. Ces deux registres permettent aussi bien de saisir l’étendue des qualités requises pour exercer ce métier que l’évolution des comportements face aux diverses situations. Les feux braqués sur lui et à la manoeuvre des opérations, le père est mis dans la position du raconteur. Il est alors saisissant d’observer comment mise en confiance par le dispositif, sa parole se délie. Des souvenirs de la profession aux valeurs véhiculées par celle-ci, Eric déplie l’éthique d’une vie et s’adresse à son fils avec une joie non dissimulée. En fin de compte, le retour aux sources opéré par Raphaël se voit bénéficier d’un heureux partage.

Tom Bidou

Bande-annonce

Durée
68 min
Année
2020
Pays
Suisse
Section
Compétition Nationale
Première
Première mondiale
Langue
français
Sous-titre
anglais
Production
Wadimoff Nicolas
Contact de vente
Delphine Jeanneret
delphine.jeanneret@hesge.ch
+41225462343

Compétition Nationale