Anna Eborn
Suède, Danemark, Belgique, 93 min
Première suisse

Anna Eborn suit les vies d’un groupe d’adolescents en Transnistrie, pays où l’ombre de l’héritage soviétique plane toujours. Un portrait minutieux et sensuel d’un désir d’espoir et d’avenir meilleur, dans un monde où chaque jour est un nouveau défi. Le style précis et discret d’Eborn permet au film de respirer de manière quasi extatique. « La première personne qui m’a parlé de la Transnistrie » se rappelle la cinéaste, « c’était Lida, personnage principal de mon film précédent, en Ukraine. Pour la vieille génération à laquelle elle appartient, la Transnistrie est un pays encore socialiste, alors que l’Ukraine est devenue indépendante ». Tourné en 16 mm, comme ses films précédents, Transnistra tente de saisir le rapport des jeunes, qui baignent dans la culture russe, à leur identité. En définitive, le film écarte les réponses faciles et pose de nouvelles questions. «Je suis repartie en Suède avec en tête des contrastes et des contradictions» explique la réalisatrice. C’est ce qui fait de son film une enquête précieuse sur les trames de l’identité dans un contexte où les frontières politiques se déplacent constamment. 

Giona A. Nazzaro

Durée
93 min
Année
2019
Pays
Suède, Danemark, Belgique
Section
Latitudes
Première
Première suisse
Langues
russe, moldave
Sous-titres
anglais, français
Production
David HerdiesMichael Krotkiewski
Contact de vente
Maëlle Gueneguesmaelle@catndocs.com+33144617748