Paysage ordinaire

Damien Monnier
France, 86 min
Première mondiale

« Quatre rangées pas alignées, 37 visages tournés vers l’objectif du photographe. Automne 1958, une famille de paysans bretons en habit du dimanche, réunie autour des plus vieux. Bien présenter pour la photo. Vie modeste honnêtement gagnée par un travail laborieux». C’est ce que clame le narrateur au début du film, son regard campé dans le nôtre. La photo, prise à l’occasion de noces d’or des grands-parents du cinéaste est le déclencheur de Paysage ordinaire, et le symbole d’une manière de vivre aujourd’hui disparue. Un fil est créé entre 1958 et 2018, à partir d’un territoire, d’un espace dont l’évolution est liée à la terre et à son travail. De là, le film se déploie et cherche à reconstituer une mémoire commune. Par la parole d’abord, des témoignages de paysans devenus agriculteurs puis entrepreneurs agricoles, récoltés par bribes. Puis par l’image, grâce à cette caméra flottante, qui arpente les lieux à la recherche de quelque chose. Une trace ? Un souvenir ? Alors que le rural n’est plus un paysage habité mais traversé, quel est notre ancrage à la terre ?

Madeline Robert

Bande-annonce

Partagez vos impressions sur un film
ou posez vos questions aux cinéastes

Avez-vous envie de partager votre ressenti avec un réalisateur ou une réalisatrice? Avez-vous des questions ou des commentaires? Vous pouvez leur écrire un message en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Écrivez au cinéaste ou à la cinéaste

Durée
86 min
Année
2019
Pays
France
Sections
Compétition Internationale Burning Lights
Films W/O World Sales
Première
Première mondiale
Langue
français
Sous-titre
anglais
Production
Maud MartinSylvie Plunian
Contact de vente
Maud Martinmaudmartin@limagedapres.fr+33680841734

Compétition Internationale Burning Lights

→ Tous les films