Aurelio Buchwalder
Suisse, 70 min
Première mondiale

On entre dans le film, comme on accède à Gorgona, par la mer. Roc hérissé de verdure, entouré des flots bleu foncé de la Méditerranée. Sur cette petite île, entre la Toscane et la Corse, se trouve une colonie pénitentiaire agricole. Les prisonniers détenus là sont libres de circuler, travaillent dans la vigne, le petit élevage de cochons ou le jardin potager entourant les bâtiments d’incarcération. Ici, le rapport à la nature est particulier et sans doute salvateur. Aurelio Buchwalder avait déjà filmé ce rapport originel, se concentrant sur celui de l’Homme à l’eau du Pô dans son court métrage Driftage (VdR 2016). Cette fois-ci, sa caméra cherche à capter cela en filmant le paysage de l’île, sauvage et apaisant à la fois, dans une lumière brumeuse et douce. C’est le décor, l’écrin propice à la réflexion, qu’il a choisi pour entamer un dialogue avec les « habitants de l’île » : les détenus mais aussi le personnel encadrant, défilent devant la caméra, lisant des vers, évoquant des moments de leur passé tumultueux avec recul, ou exprimant avec justesse leur rapport à l’isolement. 

Madeline Robert

Durée
70 min
Année
2019
Pays
Suisse
Sections
Compétition Nationale
Films W/O World Sales
Première
Première mondiale
Langue
italien
Sous-titre
anglais, français
Production
Brigitte Hofer
Cornelia Seitler
Anita Wasser
Sabine Gisiger
Urs Augstburger
Silvana Bezzola
Contact de vente
Brigitte Hofer
bhofer@maximage.ch
+41442748866

Compétition Nationale