Nejra Latic Hulusic & David-Jan Bronsgeest
Bosnie-Herzégovine, 23 min

Une femme gère une salle de cinéma de Sarajevo, devenue aujourd’hui un bar à la mode. La caméra la suit pendant la nuit, lorsque la musique résonne et les clients se pressent dans la salle, mais aussi dans sa solitude, quand elle raconte à la caméra son passé et sa vie actuelle. Portrait d’un désir de réconciliation, malgré le souvenir de ses deux enfants, tués par les balles des francs-tireurs serbes.

L’un des endroits mythiques de Sarajevo est une salle de cinéma qui, pendant la guerre, a continué d’être un lieu de rencontres pour les assiégés. Une femme gère toujours ce qui est devenu aujourd’hui un bar à la mode, peuplé de jeunes gens. La caméra la suit pendant la nuit, lorsque la musique résonne et les clients se pressent dans la salle, mais aussi après le départ des noctambules, quand le lieu est vide et qu’elle éteint les dernières lumières. On la voit sourire, saluer et parler à chacun, puis dans sa solitude, raconter à la caméra le passé et le présent de sa vie. Le but de cette dame de fer est de ne pas se renfermer dans le souvenir de ses deux enfants tués par les balles des francs-tireurs serbes. Elle cherche la réconciliation avec l’ennemi d’autrefois, même avec l’ancien soldat serbe chargé de tirer de la colline sur la rue où elle habitait.  Le film est le résultat d’une collaboration entre deux cinéastes, l’une bosniaque, l’autre hollandais: avec respect et complicité, elles réalisent le portrait d’un personnage hors du commun.

Luciano Barisone

Durée
23 min
Année
2011
Pays
Bosnie-Herzégovine
Section
Focus Bosnie
Langue
bosniaque
Production
Matija Kačan

Focus Bosnie

→ Tous les films