Ruth Zylberman
France, 103 min

Au 209, rue Saint-Maur, à Paris, 52 personnes juives ont été déportées sur la centaine de celles qui vivaient là. Ruth Zylberman part d'un recensement de 1936 pour retrouver les enfants qui y habitaient à l'époque et retracer leur parcours pendant l'Occupation, dans ce film choral qui allie rigueur historique et inventivité visuelle.

« Ils savent durer les immeubles de Paris, ce sont de bons immeubles, de ceux (…) qui traversent les siècles, indifférents aux guerres, aux disparitions, aux effondrements. Mais on a beau avoir une « maison de pierre », est-ce qu’on est vraiment à l’abri ? » interroge Ruth Zylberman, en introduction de son film. À partir du dernier recensement effectué avant la guerre au 209 de la rue St-Maur, où résidaient, entre autres, une centaine d’habitant.e.s de confession juive de condition modeste, venu de Pologne et de Roumanie, la réalisatrice a mené une minutieuse enquête à travers les archives pour retrouver quelques-un.e.s de ces « enfants du 209 » qui ont échappé aux rafles – 52 Juif.ve.s de cet immeuble ont été déporté.e.s – et recueillir les témoignages d’une rare densité d’Odette, Henri et les autres. Le montage, virtuose, accompagne leurs anamnèses, le mouvement des mémoires qui disent le traumatisme originel, le deuil impossible, mais aussi les gestes d’humanité de certain.e.s voisin.e.s qui, refusant la folie implacable de ces années noires, les préservèrent du désastre.

Emmanuel Chicon

Durée
103 min
Année
2016
Pays
France
Section
Invité d'honneur Emmanuel Carrère
Langue
français
Sous-titre
anglais
Production
Céline NussePaul Rosenberg

Invité d'honneur Emmanuel Carrère

→ Tous les films