Celles qui restent

Ester Sparatore
France, Italie, Belgique, 89 min
Première mondiale

Om El Khir est une battante. Son mari a disparu. Un matin il est parti sur un bateau pour l’Europe et depuis elle n’a reçu aucune preuve de sa mort, ou de sa vie. Restée seule avec ses trois enfants, dans son appartement, vide et blanc, des environs de Tunis, elle se charge vaillamment du quotidien, à jamais changé par l'absence de son mari. Mais Om El Khir ne baisse pas les bras. Aux côtés de 503 autres femmes tunisiennes (principalement des mères de disparus), elle est à la recherche de la vérité, lutte pour que ces hommes ne tombent pas dans l’oubli et se mobilise pour que justice soit faite. Le récit de l’histoire d’Om El Khir par Ester Sparatore oscille entre sa vie privée et sa lutte au côté des autres femmes – deux aspects de sa vie devenus interdépendants. En restant toujours au plus près de cette figure dramatique, la cinéaste documente la naissance d’une nouvelle problématique et d’un nouvel espace politique de contestation. L’histoire de ces femmes tunisiennes, Antigone du temps présent, déplace notre regard et révèle que désormais les disparus sont bien les victimes de l'Europe devenue forteresse. 

Madeline Robert

Bande-annonce

Durée
89 min
Année
2019
Pays
France, Italie, Belgique
Sections
Compétition Internationale Longs Métrages
Films W/O World Sales
Première
Première mondiale
Langue
arabe
Sous-titre
français, anglais
Production
Giovanni PompiliHigh Sea ProductionScope PicturesLaure Dahout
Contact de vente
Dounia Georgeondounia.georgeon@gmail.com+33609674346

Compétition Internationale Longs Métrages

→ Tous les films