Carmine Grimaldi
États-Unis, 21 min
Première Internationale

Une ferme au fin fond des Etats-Unis, dans une lumière entre chien et loup. Un homme barbu et chevelu, au regard fiévreux. Une jeune fille sauvage, aux cheveux rouges. Lui, il joue de l’orgue, sculpte de vieux ossements et parcourt les champs d’un pas boiteux. Elle, elle virevolte entre oies, poules, brebis, monte aux arbres, accroche aux branches des étranges poupées, arpente les lieux en compagnie d’un chien, fabrique de curieuses installations pour jouer avec les animaux. En petite sorcière à l’énergie débordante, elle est la princesse de ce royaume. Carmine Grimaldi, actuellement « fellow member » du Film Study Center de l’Université d’Harvard, s’est bien approprié l’expérience du Sensory Ethnography Lab et la met en pratique dans ce portrait délicat d'un père et sa fille. Court documentaire magique, dont l’atmosphère rappelle les romans de Mark Twain (ou de Stephen King : cela dépend du point de vue…), one of the roughs, a kosmos est extrêmement touchant, non seulement pour la liberté avec laquelle le cinéaste capte l’intimité de ses personnages, mais aussi pour la place, d’une tendresse distante, de sa caméra.

Luciano Barisone

Bande-annonce

Durée
21 min
Année
2017
Pays
États-Unis
Sections
Compétition Internationale Courts Métrages
Films W/O World Sales
Première
Première Internationale
Langue
anglais
Sous-titre
français
Production
Carmine Grimaldi
Contact de vente
Carmine Grimaldicbgrimaldi@gmail.com+18022791616

Compétition Internationale Courts Métrages

→ Tous les films