Vincent Dieutre
France, 66 min
Première Internationale

« Cher Vincent, que puis-je te dire ? (…) Pour filmer, je n'ai aucune règle, si ce n'est d'être attiré. »
« Cher Alain, je suis bien arrivé à Florence. Je vais donc devoir tourner ce film sur toi, sans toi, et c’est peut-être aussi bien comme ça. Je tiendrai ici une sorte de journal, comme tu sais si bien le faire. »
Cinquième « exercice d'admiration » que signe Vincent Dieutre – après ceux dédiés à Eustache, Cocteau... –, c'est sans doute le plus émouvant parce qu'il s'agit d'une conversation in vivo entre deux figures du cinéma contemporain. Alain Cavalier est celui qui incarne le plus un renoncement « franciscain » au décorum du 7e art, une trajectoire tendue vers l'épure et l'ascèse. Il est l'alter-ego « pratiquant » : un même geste de cinéma, pauvre et pourtant généreux, solipsiste et accueillant, ouvert, ludique. Par le dialogue qu'il établit entre la peinture de Giotto et le libre parcours de Vincent Dieutre à travers le cinéma du « maître », Frère Alain - EA5, mine de rien, compose une musique de chambre à l'harmonie discrète, comme si les notes de deux pièces composées à des années de distance, vibraient à l'unisson.

Emmanuel Chicon

Bande-annonce

Durée
66 min
Année
2017
Pays
France
Sections
Films W/O World Sales
Projections Spéciales
Première
Première Internationale
Langue
français
Sous-titre
anglais
Production
Stéphane Jourdain
Contact de vente
Stéphane Jourdainstephane.jourdain@lahuit.fr+33153447088

Projections Spéciales

→ Tous les films