À travers une œuvre aussi engagée que personnelle, Tatiana Huezo brosse le portrait de son pays et dénonce sans relâche les mécanismes de la terreur, en recourant à un langage cinématographique poétique et sensible, qui parvient avec une grande pudeur à donner corps à l’absence, à la violence et à la souffrance.

Née au Salvador et vivant au Mexique, Tatiana Huezo est diplômée du Centro de Capacitación Cinematográfica (CCC) et détient un Master en Documentaire de création de l’Université Pompeu Fabra de Barcelone.

Après ses premiers essais – des courts métrages tels que Arido (1992), Familia (2004) ou Sueño (2005) – elle obtient une renommée internationale avec son premier long métrage, El lugar más pequeño (2011), présenté en première internationale à Visions du Réel en 2011 et lauréat du Grand prix pour le meilleur long métrage. Fort de ce succès, le film est programmé par plus de 80 festivals dans le monde. Puis, après le court métrage Ausencias (2015), elle réalise Tempestad (2016), présenté en première mondiale à la Berlinale (section Forum) et primé par quatre Prix Ariel – décernés par l’Academia Mexicana de Artes y Ciencias Cinematográficas.

Au cours des dernières années, elle a non seulement enseigné le cinéma dans divers contextes académiques internationaux mais aussi écrit le livre El Viaje, rutas y caminos andados para llegar a otro planeta, dans lequel interviennent huit documentaristes témoignant de leur processus créatif. En 2021, elle révèle son premier film de fiction, Noche de fuego.

Noche de fuego, 2021

Tempestad, 2016

El aula vacía, (short : Ver, oír y callar), 2015

Ausencias, 2015

The Tiniest Place, 2011

Sueño, 2005

Familia, 2004

The Core of the Earth, 2001

Tiempo caústico, 1997

Arido, 1992