Focus Serbie – 5 projets de films

Cette année, le Focus est dédié à la Serbie. Ces cinq projets de films serbes seront présentés durant le Festival à l'occasion du Focus Talk, le 17 avril 2018. Plus d'infos sur le Focus Serbie >

Découvrez également les 18 films au programme >


Everyone is Looking for what they don't have

de Stefan Malešević
Serbie
Tri Osmine – Jelena Angelovski

Le film suit les pas de Baba Mondi, leader de l'ordre musulman derviche bektachi à Tetovo, en Macédoine, alors qu'il se bat pour retrouver le contrôle de son tekké, occupé depuis 2002 par des wahhabites armés. Depuis 15 ans, irrités par les aspects progressistes des enseignements bektachis tels que l'égalité des sexes, l'usage de l'humour dans les prêches religieux et de stupéfiants lors des prières, les wahhabites se sont emparés, petit à petit, du somptueux complexe en bois, rendant Baba Mondi prisonnier de son propre tekké.

Freedom Landscapes

de Marta Popivoda
Serbie / Allemagne
Theory at Work – Dragana Jovović, Marta Popivoda 

Freedom Landscapes est un film sur Sonia Vujanović, première femme Partisane serbe. Elle a aussi contribué à mener la résistance à Auschwitz-Birkenau et le film se concentre sur cette période de sa vie en témoignant de la possibilité de penser et de mettre en œuvre la résistance, même au sein des systèmes totalitaires qu'étaient les camps de concentration nazis. Parcourir les paysages de la mémoire de Sonia, c'est ouvrir une archive sur un monde voué à disparaître avec ses derniers acteurs. Cette histoire doit être racontée aujourd'hui pour ne pas se perdre à jamais.


Merry Christmas, Yiwu

de Mladen Kovačević
Serbie / France / Suède
Horopter Film Production – Iva Plemić / Bocalupo Films – Jasmina Sijerčić / Sisyfos Film Production - Ruth Reid et Mario Adamson

Merry Christmas, Yiwu est un portrait mélancolique d'Yiwu, une ville qui compte plus de 600 usines dans lesquelles Noël tel que nous le connaissons est confectionné à destination du monde entier. L'absurdité de la globalisation du monde moderne a rarement été aussi cinématographiquement explicite que dans les vies quotidiennes de ces travailleurs chinois migrants piégés dans l'univers parallèle d'un Noël éternel.

The Black Wedding

de Draga Nikolić
Serbie
Prababa Production – Jovana Nikolić 

Le «mariage noir» est un rituel de mariage secret entre un mort et une personne vivante, au cours duquel la mariée devient à la fois épouse et veuve. Le film présente le mariage et les funérailles simultanés de Miki Kušljić, et trois générations de femmes dont les vies ont été marquées à jamais par cet évènement. Il est question d'amour éternel, mais aussi de la façon dont nous faisons face à la perte d'un être cher.


The Labudovic Reels

de Mila Turajlić
Serbie / France
Dribbling Pictures – Mila Turajlić / Survivance – Carine Chichkowsky

Un caméraman révèle l'arme secrète de la solidarité dans les mouvements de libération: le cinéma. Un voyage parmi les archives de Stevan Labudović, caméraman de Tito, président de la Yougoslavie, et une vision cinématographique de la révolution algérienne en forme d'enquête sur le rôle du cinéma dans les mouvements de libération du tiers monde et la naissance du mouvement des non-alignés.