Atelier Peter Mettler

 

Réalisateur et directeur de la photographie de renom, Peter Mettler a profondément influencé l'écriture documentaire des années 2000. Son travail hybride explore les limites de la perception humaine sans scénario préétabli et selon un processus associatif qui déambule aux frontières de l'essai, du documentaire et de la fiction. Le réalisateur donnera une masterclass en ligne dans le cadre de cette rétrospective, la date exacte sera confirmée prochainement.

 

 

Né à Toronto en 1958 de parents suisses, Peter Mettler étudie le cinéma au Ryerson Polytechnical Institute, et devient une figure de « la nouvelle vague de l'Ontario » dans les années 1980, en signant un premier long métrage expérimental remarqué, Scissere (1982), et comme directeur de la photographie d'Atom Egoyan, Patricia Rozema et Bruce McDonald, ainsi que Jennifer Baichwal sur Manufactured Landscapes (2006). L'œuvre hybride du cinéaste helvético-canadien explore les limites de la perception humaine sans scénario préétabli et selon un processus associatif qui déambule aux frontières de l'essai, du documentaire et de la fiction. On lui doit une trilogie de travelogues documentaires métaphysiques, composée de Picture of Light (1994), Gambling, Gods and LSD (2002) et The End of Time (2012) et des films hantés par la crise environnementale en cours tels que Petropolis : Aerial Perspectives on the Alberta Tar Sands (2009) et Becoming Animal (2018). Créateur pluridisciplinaire, Peter Mettler mène aussi une activité de VJing en collaboration avec des artistes tels que Fred Frith, Biosphere ou Jeremy Narby et Franz Treichler. En 2016, il a fait don de ses archives personnelles à la Cinémathèque suisse et aux archives du Toronto International Film Festival, la plus importante collection cinématographique du Canada anglophone.


Filmographie

• Becoming Animal, 2018
• Traces du Futur, 2014
• The End of Time, 2012
• Petropolis: Aerial Perspectives on the Alberta Tar Sands, 2009
• Away, 2007
• Gambling, Gods and LSD, 2002
• Balifilm, 1997
• Picture of Light, 1994
• Tectonic Plates, 1992
• The Top of His Head, 1989
• Eastern Avenue, 1985
• Scissere, 1982
• Gregory, 1981
• Lancalot Freely, 1980

Atelier Petra Costa


Nommée cette année aux Oscars dans la catégorie meilleur film documentaire pour The Edge of Democracy, Petra Costa sera à Visions du Réel pour présenter son travail de réalisatrice et de productrice lors de la première rétrospective consacrée à son œuvre. Dans le cadre de cet Atelier dont la HEAD – Genève est partenaire, elle donnera également une Masterclass lors de laquelle le public aura l’occasion d’échanger avec elle.
La cinéaste brésilienne s’inspire de son vécu personnel pour évoquer les déchirures et les contradictions d’un pays à l’actualité mouvementée. Tandis que Petra Costa est publiquement attaquée par le président brésilien Jair Bolsonaro pour avoir critiqué son gouvernement, le Festival est heureux d’accueillir une femme engagée pour la démocratie et la liberté d’expression.

Dans le travail de Petra Costa, le personnel et le politique sont inextricablement liés. Son dernier film, The Edge of Democracy (2019, produit par Netflix et nommé aux Oscars), constitue l’ultime volet d’une trilogie dans laquelle le parcours de la réalisatrice se confronte à l’histoire mouvementée de son pays, le Brésil. Son premier court métrage, Undertow Eyes, explore les souvenirs et les histoires de ses grands-parents, dans un conte personnel et existentiel sur l’amour et la mort. Projeté au MoMA en 2010, il a remporté le prix du meilleur court métrage au Festival international du film de Rio de Janeiro, au Festival international de documentaire de Londres ainsi qu’au Festival international Cine Las Americas (Austin, USA). Elena, son premier long métrage, a été le documentaire le plus regardé au Brésil en 2013. Création hybride entre documentaire, journal intime et rêverie fiévreuse, ce film a été salué par la critique du monde entier. Il a entre autres reçu le prix du meilleur film au festival du film de La Havane (2013) et a été nominé pour meilleure photographie aux Cinema Eye Honors (2014). En 2015, Petra Costa a co-réalisé avec Lea Glob Olmo et la Mouette, plongée captivante dans les méandres de la pensée d’une jeune actrice lors de sa grossesse, oscillant toujours finement entre les codes de la fiction et du documentaire.

L’Atelier sera également l’occasion de présenter deux films qu’elle a produits avec sa société de production Busca Vida Filmes, Babenco: Tell Me When I Die de Bárbara Paz (primé à la dernière Mostra de Venise), et Ecstasy, de Moara Passoni (première mondiale lors de la prochaine édition du CPH:DOX 2020, Copenhagen International Documentary Film Festival). La réalisatrice a débuté sa formation en théâtre au Brésil à l’âge de 14 ans. Diplômée de l’École des arts dramatiques de l’Université de São Paulo, elle a également étudié l’anthropologie et obtenu un master en psychologie sociale.


Filmographie

En tant que réalisatrice:

• The Edge of Democracy, 2019
• Olmo and the Seagull, 2015
• Elena, 2012
Olhos de Ressaca, 2009

En tant que productrice:

Babenco: Tell Me When I Die, de Bárbara Paz, 2019
Ecstasy, de Moara Passoni, 2020