Les Ateliers 2017

Cette année, deux réalisateurs sont les invités des Ateliers: Stéphane Breton, ethnologue et cinéaste français, et l'italien Gianfranco Rosi, lauréat de nombreux prix prestigieux, dont l'œuvre sera présentée par son monteur Jacopo Quadri. L'occasion unique de découvrir leur univers et mode de travail lors de deux Masterclass.


Stéphane Breton

Stéphane Breton est né en 1959 à Paris. Il vit plusieurs années dans les montagnes de Nouvelle-Guinée pour faire son métier d'ethnologue. Il trouve là-bas des gens pieds nus, armés d'arcs, dont il a appris la langue, l'humour, la cupidité et les disputes. Il en tire un premier film, Eux et moi (2001), dans lequel, observé par ceux qu'il regarde, c'est lui qui endosse le rôle du « bon sauvage » de naguère. Voir et être vu vont devenir le fil conducteur de ses films suivants tournés, à Paris en bas de chez lui (Le monde extérieur, 2007), au Kirghizstan (Un été silencieux, 2005), au Nouveau-Mexique (La maison vide, 2008), ou encore en Russie sibérienne (Quelques jours ensemble, 2012, et Les forêts sombres, 2014).

Le cinéaste français Stéphane Breton jette un pavé dans la marre de l'anthropologie visuelle en 2001, dynamitant la pseudo-neutralité de l'observation ethnographique avec son film Eux et moi, tourné avec les Wodanis de Nouvelle-Guinée. Depuis ce film frondeur, le philosophe de formation n'a eu de cesse d'observer l'expérience propre du temps de celles et ceux qui habitent dans les recoins du monde. Son travail est une réflexion profonde sur l'art de porter un regard sur les autres, et donc sur soi-même.

Gianfranco Rosi

Gianfranco Rosi est né en 1964 à Asmara (alors en Ethiopie, désormais en Érythrée). Il s'établit en 1985 à New York où il sort diplômé de la New York University Film School. À la suite d'un voyage en Inde, il produit et dirige son premier moyen métrage, Boatman (1993), présenté dans plusieurs festivals internationaux. Le cinéaste remporte en 2008 à la Mostra de Venise les Prix Horizons et Doc/It pour son premier long métrage, Below Sea Level, et le Lion d'or en 2013 pour Sacro GRA. Le film devient ainsi le premier long métrage documentaire à en être le détenteur. Rosi remporte en 2016 l'Ours d'or à la Berlinale et est nominé aux Oscars 2017 ainsi qu'aux César 2017 pour son documentaire Fuocoammare.

Ces nombreux prix sont la confirmation évidente d'un travail qui a su toucher les yeux et le coeur d'un public du monde entier. Un invité de marque fidèle à Visions du Réel: il est venu à Nyon présenter en 2012 Sacro GRA, alors encore en phase de projet, ainsi que ses films El Sicario, Room 164 et Fuocoammare, projetés respectivement en 2011 et 2016.

Masterclass sur Gianfranco Rosi tenue par
Jacopo Quadri

Mercredi 26 avril 10:00, Usine à Gaz >

Jacopo Quadri est aujourd’hui le monteur italien le plus influent. Il se place dans la lignée des plus célèbres monteurs qui ont marqué l’histoire du cinéma italien tels que Eraldo da Roma, Mario Serandrei, Kim Arcalli et Nino Baragli. Quadri a fait ses débuts dans les années 90 et avec une filmographie comprenant presque une centaine de titres entre documentaires et fictions, il a développé une véritable pratique du montage. Il a collaboré avec les cinéastes italiens les plus innovants comme Mario Martone et Pippo Delbono, ainsi que des réalisateurs internationaux majeurs comme Apichatpong Weerasethakul sur le film Tropical Malady. Sa rencontre avec Gianfranco Rosi marque un moment déterminant de sa carrière. Leur collaboration commence en 1993 lorsque Quadri monte Boatman, un documentaire en noir et blanc tourné en Inde en 35mm. Ce film fut le point de départ d’un travail à deux que Rosi qualifie de "method-editing". Sur une période de presque 25 ans, Jacopo Quadri a monté tous les films de Rosi. Le monteur présente la Masterclass Gianfranco Rosi à Visions du Réel et partagera son expérience avec le public. Cette Masterclass sera une occasion unique de rencontrer l’un des plus talentueux professionnels du cinéma contemporain.

Retrouvez les Masterclass et interviews des réalisateurs invités dans le cadre des Ateliers des années précédentes >