Atelier La Lanterne Magique à Visions du Réel 2019

Il y a ceux qui ne partent jamais et ceux qui partent très loin. Il y a ceux qui veulent déconnecter et ceux qui veulent tout explorer. Il y a ceux qui vont se dorer à la mer et ceux qui préfèrent l’air frais des montagnes. Il y a ceux qui sont «sable» et ceux qui sont «galets», ou plutôt «plage» versus «petites criques». Il y a ceux qui préparent tout et ceux qui oublient tout. En parler, c’est déjà partir un peu… 

Les vacances, c’est le thème de ce nouvel atelier. Récolter les histoires des séniors et des juniors, des départs en voiture mouvementés, coincés comme des sardines entre les mille et un bagages, aux arrivées, avec des tonnes de photos et films super8, sans oublier ce joli plat en céramique ou cette paire de babouches finalement jamais utilisée. L’occasion aussi de raconter les vacances des patates à ceux qui ont déjà fait le tour du monde en lowcost, confier des amours de vacances ou des traumatismes de colonies, comparer les premières fois qu’on a vu la mer et tous les mots qu’on sait dire dans une autre langue. Des moments suspendus, hors du temps, des odeurs et des sons, des impressions… un instant précis, où l’on aurait peut-être voulu vivre éternellement.

Nous nous réjouissons de recueillir une nouvelle fois ces récits et les mettre en images, en exploitant de possibles archives, des «foundfootages» retrouvées au fond d’une malle, aux «stories» d’instagram et de snapchat, en passant par la VHS ou les diapos. Et raconter, en filigrane, la petite histoire d’un support en tentant de répondre à cette question presque philosophique:qu’est-ce qu’un souvenir? Et attendant:«Vive les vacances, les cahiers au feu, la maîtresse au milieu!»

inscriptions à l'atelier>

La séance spéciale La Lanterne Magique à Visions du Réel 2019 sera dévoilée le 11 mars 2019!

Et comme les années précédentes, La Lanterne Magique, Pro Senectute Vaud et Visions du Réel organisent peu avant le Festival un atelier intergénérationnel qui réunit des juniors et des seniors, et qui aboutira à un court métrage. Avec le précieux soutien de la Fondation Leenaards.