Every Tear (Belgique)

Every Tear

Alle de tranen / Every Tear / Toute larme
Sarah Vanagt
2018, Belgique, 30′
Première mondiale
Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages

Au XVIIe siècle, dans le but d'observer et d'étudier la qualité de textiles avec plus grande précision, un marchand de tissus de Delft entreprend de fabriquer des lentilles optiques, en fondant ou broyant de petites perles de verre. Leur potentiel grossissant est si important qu'il dévoile, au-delà de la maille des étoffes, une dimension inédite et étonnante, des univers invisibles insoupçonnés. C'est sur cette toile de fond que Sarah Vanagt amorce son nouvel opus, l'œil et l'optique de façon plus générale étant d'ores et déjà des aspects essentiels de certains autres de ses courts métrages, notamment In Waking Hours (2015). Elle y soumet les éléments les plus ordinaires et quotidiens à une lentille du XVIIe siècle, pour tenter de reproduire les premières images microscopiques, tandis qu'en parallèle, des enfants fréquentant l'école de Molenbeek observent, comme pour la première fois, le monde qui les entoure avec un cristallin qu'ils ont eux-mêmes bricolé. A travers un parcours cinématographique d'une grande précision visuelle et sonore, elle livre une réflexion singulière et sensorielle sur la perception.

Emilie Bujès

Sous-titres:  Français, Anglais
Édition VdR:  2018

Production

Sarah Vanagt  (Balthasar)

Contact de vente

Laurence Alary

Images